SACRO-ILIAQUES ET ILIO-SACRÉES

Dr Gaston CORDIER (Gemnord-CIMMA)

 

I/Anatomie

1. Repères osseux antérieurs

Crêtes iliaques

EIAS (face antérieure, face supérieure, face inférieur.

Pubis (face supérieure)

Malléoles internes

2.Repères osseux postérieurs

Crêtes iliaques et EIPS

Test des 3 doigts: EIPS, crête iliaque, EIAS

En cas de vraie jambe courte, les 3 points sont modifiés en même temps. S'ils ne sont pas modifiés tous les 3, c'est une fausse jambe courte.

5ème lombaire

Les sulcus: profondeur et tension respectives

Faire mettre le patient dans la position du sphinx : on voit si la lésion se corrige

Angles sacrés inférieurs (de chaque côté de l'hiatus sacré)

Ischions (EIPS, AIL et ischions sont sur une même ligne verticale)

Les talons (en décubitus ventral): pour diagnostiquer une différence de longueur des membres inférieurs

3.Ligaments

Antérieurs : ilio-lombaires, sacro-iliaques antérieurs

Postérieurs: ilio-lombaires, sacro-iliaques postérieurs, grand ligament sacro-sciatique et petit ligament sacro-sciatique

Ligament axile: axe de fonction de la sacro-iliaque

4. Les muscles

Attachés au sacrum par le haut

Spinalis thoracis

Longissimus thoracis

Iliocostalis lomborum

Innervation par les branches postérieures des nerfs thoraciques et lombaires

Action : extension, latéroflexion et rotation de la colonne

Quand les lombaires sont en hyperflexion, ils attirent la base sacrée (cfr Piedallu)

Attachés au sacrum par le bas

Pyramidal

Grand fessier

Ces deux muscles suivent les axes obliques.

Attachés à l'ilium par le haut

Carré des lombes

Latissimus dorsi

Psoas iliaque

Obliques et transverses

Attachés à l'ilium par le bas

Tenseur du fascia lata

Demi-tendineux, demi-membraneux, biceps fémoral

Corrélation entre pathologie sacro-iliaque et celle du genou, de la TPS, et ensuite de la cheville

Moyen et petit fessiers

Sartorius

Droit fémoral

Ces deux derniers muscles partent de l'EIAS vers le genou.

Adducteurs

Ces muscles peuvent être le siège de trigger points et de tender points.

II/ BIOMÉCANIQUE

Ce qui est sacré est lié à la pathologie lombaire.

Ce qui est iliaque est lié avec les membres inférieurs.

Un patient qui a mal s’il reste longtemps assis ou debout: c'est plutôt une pathologie sacrée.

Celui qui a mal dans les mouvements: c'est plutôt une pathologie iliaque.

1.Le mouvement de nutation et contre-nutation se fait selon l'axe transverse horizontal ou moyen (axe de rotation du sacrum par rapport aux ailes iliaques)

Cela donne les lésions sacro-iliaques.

Dans les mouvements de petite amplitude du tronc, le sacrum nute et contre-nute selon l'axe moyen. Au delà d’une certaine amplitude, on passe à un axe transverse supérieur.

Muscles et fascias retiennent l'ilium jusqu'à ce que le sacrum atteigne sa limite de nutation (sauf lésion)

2 Ilium et ses axes

Axe transverse du pubis

Axe transverse inférieur (axe de rotation des iliums par rapport au sacrum)

Celui-ci passe par la base des axes obliques.

3. Les axes du sacrum

Axe oblique gauch

Axe oblique droit

Axe transverse moyen

Les axes obliques sont des axes instantanés. Ils vont de l'extrémité inférieure du joint sacro-iliaque à l'extrémité controlatérale de la base sacrée.

Selon un axe oblique, on a deux torsions possibles: une torsion antérieure ou une torsion postérieure. Elles sont accompagnées d'une latéroflexion sacrée (loi de Fryette).

C'est surtout le pyramidal qui fixe la base de l'axe oblique.

Il y a donc 4 torsions possibles:

* Gauche sur gauche       antérieure

* Droite sur gauche      postérieure

* Gauche sur droite postérieure

* Droite sur droite antérieure

a) Torsion antérieure sur axe gauche (gauche sur axe gauche)

Le coin supérieur droit de la base part en avant et en bas

--- Sulcus creux

L'angle inféro-latéral gauche part en arrière et en bas

On a une latéroflexion droite du sacrum

Il y a une tension du pyramidal gauche

b) Torsion postérieure sur axe gauche (droite sur axe gauche)

Sulcus droit peu profond

Angle inféro-latéral gauche antérieur et supérieur

Piedallu positif à droite

Latéroflexion gauche du sacrum

Contracture pyramidal droit

c) Torsion antérieure sur axe droit (droite sur axe droit)

Sulcus gauche plus profond

Angle inféro-latéral droit postérieur et inférieur

Piedallu + à gauche

Latéroflexion gauche du sacrum

Tension du pyramidal droit

d) Torsion postérieure sur axe droit (gauche sur axe droit)

Sulcus moins creux à gauche

Angle inféro-latéral droit antérieur et supérieur

Piedallu + à gauche

Latéroflexion droite du sacrum

Contracture du pyramidal gauche

Les torsions sacrées sont initiées par des mouvements de rotation-latéroflexion lombaire.

Conséquence : la pathologie sacrée est associée à la pathologie lombaire.

Il faut traiter les problèmes lombaires avant les problèmes sacrés.

Une torsion gauche-gauche s'accompagne d'une rotation droite de L5 adaptative et d'une latéroflexion gauche

III/ Examen clinique

Lésions sacro-iliaques

D’étiologie lombaire